La trace de nos pieds sur le sable ou celle des stars sur le ciment frais d'un boulevard ... Les EMPREINTES laissées dans nos mémoires seront cette année au cœur de nos interrogations sur la représentation du désir et du genre.


Il faut dire que le festival va fêter sa dix-huitième année ! L'occasion d‟un regard dans le rétroviseur... mais pas seulement.
Des Amants de Louis Malle en passant par les 80's, avec La Loi du désir de Pedro Almodovar, Victor Victoria de Blake Edwards, Maurice de James Ivory, nous avons sélectionné des films qui ont amené à un autre regard sur le désir.
Deux documentaires exploreront aussi la question de l‟héritage: de la cage aux roseaux sur la représentation du genre dans l‟histoire récente du cinéma français et Due volte genitori (partenariat CNP) qui donnera la parole aux parents d'enfants homosexuels.
Mais l'histoire n‟est rien si elle n‟alimente et ne féconde les productions cinématographiques d‟aujourd‟hui... Et pour les nouveautés, la Grande Bretagne, le Pérou et les Philippines: The Secret diaries of Miss Ann Lister, deux femmes qui s‟affranchissent des conventions du XIXème siècle anglais, Contracorriente , deux hommes qui s'aiment dans un village côtier et conformiste, et Le Secret d'Antonio , un adolescent de 15 ans et son destin bouleversé par la venue de son oncle...
Philippe Perol, fondateur du festival, parti vers de nouvelles aventures militantes, nous proposera sa Carte blanche, avec Fake orgasm, entre documentaire et fiction, et Mutantes de Virginie Despentes, panorama du post-féminisme. Performance en début de séance... Une soirée tournée vers l‟avant-garde de la réflexion sur le genre... sur les possibles futurs.
Désir...Désirs présentera aussi ses « incontournables »: les courts-métrages du « ciné-p‟tit déj. » (Avec Centre Images) et nos si précieux rendez-vous avec les artistes (des expositions dans deux galeries tourangelles, une lecture aux Studio et deux rencontres avec des écrivains (partenariat La Boîte à Livres).
A 18 ans, on a aussi envie de « faire trembler les murs » et samedi soir, avec notre partenaire Mauvais Genre : Supervixens, du survitaminé Russ Meyer, et La Secrétaire, la « so » troublante relation d'une jeune femme avec son nouveau patron.